La Maison Lafaurie

Autodidacte de formation et créateur par passion, Pierre Lafaurie a été élevé dans l’amour du travail bien fait.

Une enfance dans les beaux quartiers de la capitale, entouré de femmes raffinées, tout petit il a connu le vrai chic parisien.

Inspiré par la rue et guidé par son sens de l’élégance décontractée, il a eu envie d’habiller ses amis, ceux qu’ils côtoient et qui ne se reconnaissent pas dans une famille de style.

L’idée est simple, une garde-robe évidente, chic et sportswear, casual et urbaine, trans- générationnelle… pour accompagner les hommes au quotidien.

Créée en 1991, la marque ne cesse de grandir. Des boutiques s’ouvrent à Paris, Aix en Provence, Rennes, New York, San Francisco..

Dans une dynamique très créative, la couleur reste le signe de reconnaissance, et la qualité la marque de fabrique.  

Nos valeurs

«  Qui a dit que c’était difficile de s’habiller ? »

Mon obsession : des produits aux finitions impeccables coupés dans les meilleurs tissus

Mon credo : le meilleur prix/le bon prix

La création

Tout se fait au centre de Paris entre Saint Germain Des Prés et le Jardin du Luxembourg. Tous les 6 mois, les collections se construisent en équipe.

Le fil rouge est « l’élégance décontractée ». Pas de diktats, que des envies !

La rue est ma source d’inspiration. J’aime le mouvement et je trouve mes idées en regardant les gens marcher, travailler, monter dans leur voiture...

Une émotion, un livre, une expo, une rencontre…tout me nourrit.

Le choix des matières

Nous ne fabriquons pas toujours à l’endroit où on s’approvisionne en tissus.

Exigeant sur la qualité, je parcours les usines afin de sélectionner un fil à fil, un chevron, une flanelle, une popeline. Je n’hésite pas à faire tomber les coupons des étagères pour trouver la perle rare qui va déterminer la confection d’un vêtement. Costumes, vestes et chemises naissent de cette recherche.

Les secrets de fabrication

France, Portugal, Roumanie, Maroc, le monde est ouvert à la création.

J’adore dénicher de nouveaux talents ici et ailleurs.

J’attache beaucoup d’importance au savoir-faire, mais aussi aux conditions de travail.

J’aime discuter avec les artisans et je m’intéresse par dessus tout aux techniques de fabrication, ancestrales et plus modernes.